JOURNEES PORTES OUVERTES VIRTUELLES

Dans le souci d’améliorer sa visibilité d’une part,  et de permettre d’autre part au public de mieux se familiariser à elle, l’Union Nationale des sociétés coopératives des Producteurs de Coton du Burkina (UNPCB), organise sur sa page facebook (Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina) ses premières Journées Portes Ouvertes Virtuelles ( JPOV). Débutées depuis le  mercredi 03 juillet 2019, les JPOV se dérouleront durant tout le mois de Juillet.  Sous  le post du lancement officiel des Journées Portes Ouvertes qui se trouve sur notre page, nous vous invitons chers internautes, à nous poser en commentaires et en toute courtoisie, vos différentes questions et préoccupations afférentes à l’UNPCB. Par ailleurs, vos  recommandations et vos suggestions pour le rayonnement de la faitière des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton   et pour la promotion de  « l’or blanc » seront les bienvenues. Nous nous ferons le plaisir, au terme de ces Journées, d’apporter, dans une publication unique  tous les éléments de réponses à vos différentes questions.

Chers internautes, tout en vous remerciant pour votre constante fidélité, nous vous prions de bien vouloir participer activement  à ces journées.

L’ UNPCB MET TOUT EN ŒUVRE POUR UN ACCOMPAGNEMENT EFFICIENT DES PRODUCTEURS : des élus et agents terrain formés sur l’utilisation des herbicides

DSC_0525

L’Union Nationale des sociétés coopératives des Producteurs de Coton du Burkina  (UNPCB) dans son accompagnement quotidien de ses membres, met en place des herbicides totaux, des herbicides prélevés, ainsi que des herbicides de régulateur de croissance. Dans le souci de permettre  aux membres de la commission dépouillement de l’UNPCB, aux Présidents Provinciaux et à l’équipe technique d’encadrement terrain (IPG/COGES) de l’UNPCB de bien maitriser l’utilisation rationnelle  de ces produits et de promouvoir le respect des règles environnementales en la matière, des sessions de formation ont été organisées par le service formation  de l’UNPCB dans trois (03) centres notamment à Banfora, Dédougou et Koudougou , du 27 Juin au 05 juillet 2019. Ainsi, chaque fournisseur d’herbicides a procédé à  une présentation  de ses produits dans les trois (03) centres retenus à cet effet.

D’une façon générale, les exposés  ont portés sur  la présentation des différentes gammes de produits mises en place, leur formulation, et les différents dosages par type de produits. En sus de cela, des conseils pratiques sur l’utilisation desdits produits et sur  les mesures de sécurité à observer  ont été donnés aux participants. Pour M. OUATTARA Bengaly, Conseiller en Gestion à Bondokuy, «  Cette formation était tant attendue. Elle nous a aidé à mieux comprendre l’utilisation des herbicides et nous sommes désormais outillés pour rassurer à notre tour les producteurs». Tout en félicitant l’UNPCB pour cette initiative très salutaire, l’ensemble des participants ont souhaités recevoir chaque année des formations de ce genre qui, à leur avis, permettront de mieux orienter les producteurs. La qualité des exposés des fournisseurs a été reconnue et saluée par tous.  Ces trois sessions de formation auront sans nul doute des retombées positives sur cette campagne agricole.

 

 

 

 

 

 

FORMATION DU DISPOSITIF TECHNIQUE COTON BIOLOGIQUE DE L’UNPCB SUR LA SOLUTION ICT4D DU 30 AU 03 JUILLET 2019

IMG-20190702-WA0069Depuis 2004, l’Union Nationale des sociétés coopératives des Producteurs de Coton du Burkina (UNPCB) conduit un programme de promotion de la culture de coton biologique et équitable et filières associées avec l’accompagnement successif des partenaires techniques et financiers dont le département de l’agriculture des Etats-Unis USDA à travers le projet RECOLTE de Catholic Reliefs Services (CRS).Elle a bénéficié dans ce sens  de l’implémentation de la solution ICT4D (Technologies de l’Information et de la Communication pour le Développement) qui s’est traduite par deux phases. D’abord en avril 2015 avec la formation du staff technique  et ensuite en juin 2016 avec un renforcement de capacité des agents de base. S’inscrivant toujours dans une perspective  de former et de renforcer les compétences des acteurs  à divers niveaux de responsabilités pour une bonne utilisation des connaissances indispensables à la maitrise de l’administration et la gestion de la solution ICT4D ; il s’est tenue du 30 juin au 03 juillet 2019 au sein de l’UNPCB, des séances de formation du dispositif technique coton biologique. Conduites par les services Suivi-Evaluation de l’UNPCB et de CRS, ces formations ont concerné les Agents Technique Bio, les gestionnaires de ferme, les Chefs de Zone et certains agents du service agroéconomie.  A l’occasion, les participants ont été doté  de kits qui  simplifieront désormais le processus de collecte de données via le remplacement des formulaires papiers par des formulaires électroniques ; toute chose qui faciliterait l’importation  des textes, des données numériques, des coordonnées GPS, des photos, des vidéos, des codes-barres et des sons sur un serveur en ligne…

IMG-20190702-WA0059Pour M. Nana David, chef de service suivi-évaluation de l’UNPCB : « Formés sur les principales fonctionnalités de la plateforme COMMCARE et Power BI, les acteurs mèneront désormais en toute efficience  les enquêtes statistiques et fourniront par conséquent des données plus fiables.  »  Ces quatre (04) jours d’échanges se sont montrés très enrichissants. Les compétences acquises pour la maîtrise de la plateforme COMMCARE et Power BI  au plan administratif, juridique, technique, technologique, financier et économique, auront sans nul doute, des retombées positives dans le suivi des producteurs du coton biologique.

Lancement officiel de la campagne de promotion de la deuxième édition du Salon International du Coton et du Textile (SICOT)

DSC_0615Dans le cadre de l’organisation de la deuxième édition du SICOT, les 30 et 31 janvier 2020 à Koudougou, une série d’activités promotionnelles a été prévue par le Commissariat Général du SICOT, en vue de donner une plus grande visibilité à l’ évènement au regard de son envergure. Cette deuxième édition du SICOT s’inscrit non seulement dans un cadre de relance de la production cotonnière mais aussi des actions visant à asseoir les bases d’une transformation durable du coton. Le SICOT se veut une tribune internationale qui permet au Burkina Faso de jouer un rôle de leadership dans la production, la promotion et la transformation du coton en Afrique. Pour mieux mobiliser l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux du Coton et du Textile ainsi que les hommes de médias autour de la promotion du SICOT, une cérémonie officielle de lancement suivie d’une conférence de presse, ont eu lieu le jeudi 04 juillet 2019 à Splendide Hôtel de Koudougou.IMG-20190704-WA0036

Bien avant le début de cette cérémonie, le Ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat (MCIA) et sa suite se sont rendus au palais du Lalle de Koudougou, pour rendre visite aux autorités coutumières, recueillir leurs bénédictions et prières pour le bon déroulement de l’activité et pour une campagne réussie. Au cours de cette cérémonie de lancement, le Secrétaire Général du MCIA a procédé à la présentation du bilan de la première édition du SICOT ; bilan jugé assez satisfaisant au regard des partenariats noués, des retombées positives sur l’économie nationale en générale et celle de la ville de Koudougou en particulier. Le pays invité d’honneur pour cette seconde édition est la Turquie. Dans son discours, le MCIA a salué les efforts déployés de part et d’autre pour la promotion de l’or blanc et rassurer de l’engagement de l’Etat à soutenir toujours la filière cotonnière. La conférence de presse à l’issue de son intervention a permis aux hommes et femmes de médias, de trouver des éléments de réponses pertinents à leurs différentes préoccupations. C’est sous une pluie battante que le MCIA accompagné de tous les participants se sont rendus au chantier de l’usine d’égrenage de coton biologique pour une visite commentée. Le MCIA a exprimé sa très grande satisfaction quant aux taux de réalisation des travaux, la qualité des ouvrages et le respect des délais. Tout est bien qui finit bien, c’est sous des fines gouttelettes de pluie que les participants se sont dit au revoir aux alentours de 15H.