2ème édition de la Journée du Coton

karimtraore.jpg

Le samedi 18 mai 2013, le département de Karangasso Sambla a accueilli pour la seconde fois, la Journée du Coton.
La seconde édition de la Journée du Coton a été placée sous le thème « Amélioration de la productivité dans les exploitations cotonnières ».
Cette manifestation se veut un cadre pour tirer les leçons de la campagne dernière et d’engagement pour la réussite de la campagne à  venir.
Dans son discours, le Président de l’UNPCB, reconduit au titre de co-parrain de la manifestation, a félicité les producteurs de coton pour les résultats engrangés durant la campagne 2012-2013 et les a exhorté à  réussir la présente campagne cotonnière.

Continuer la lecture de « 2ème édition de la Journée du Coton »

HELVETAS SWISS INTERCOOPERATION

HELVETAS SWISS INTERCOOPERATION est l’une des organisations de développement les plus importantes et les plus expérimentées de Suisse. Elle est née le 1er juillet 2011 de la fusion entre Helvetas (fondée en 1955) et Intercooperation (fondée en 1982).

Association indépendante du point de vue politique et confessionnel, HELVETAS Swiss Intercooperation est portée par plus de 100’000 membres, donatrices et donateurs ainsi que par 12 groupes régionaux de bénévoles. Plus de 1’200 collaborateurs locaux et 60 coopérants internationaux (en majorité des Suisses) s’engagent dans 31 pays partenaires d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et d’Europe de l’Est. 130 personnes travaillent au sein des sièges de Berne et de Zurich ainsi que dans les bureaux régionaux de Lausanne et de Balerna. Elles coordonnent les projets de développement, fournissent des conseils spécialisés à  des organisations gouvernementales et non gouvernementales et réalisent en Suisse un travail de sensibilisation en faveur des populations des pays en développement.

Le but d’HELVETAS Swiss Intercooperation est de travailler pour un monde plus juste, dans lequel les besoins fondamentaux des populations sont satisfaits et les droits humains garantis.

Afin d’atteindre ce but, HELVETAS Swiss Intercooperation travaille sur cinq niveaux:

Projets : HELVETAS Swiss Intercooperation met sur pied et accompagne des projets de développement concrets, ancrés localement pour assurer leur pérennité. Afin de garantir la continuité des projets, elle soutient ses partenaires dans leur organisation et appuie les autorités locales dans l’exercice de leurs responsabilités.

Advisory Services : Avec ses services de conseils spécialisés, HELVETAS Swiss Intercooperation met une équipe d’experts multidisciplinaire à  disposition du développement rural. Les spécialistes fournissent des conseils à  des projets de développement d’organisations privées, de la société civile, gouvernementales et multilatérales. Ils forment le personnel, délivrent des expertises et intègrent leurs compétences dans des réseaux internationaux.

Information et sensibilisation : HELVETAS Swiss Intercooperation informe la population suisse sur son activité et la sensibilise sur les injustices et la nécessité de s’engager en faveur des populations les plus pauvres, au niveau politique ou par des dons solidaires.

Commerce équitable : A travers ses projets et la collaboration avec le secteur privé, HELVETAS Swiss Intercooperation encourage le commerce équitable pour des produits tels que le cacao, le riz ou le coton. Le FairShop d’HELVETAS vend des articles écologiques et équitables en provenance de pays en développement.
Politique de développement : HELVETAS Swiss Intercooperation s’engage au niveau de la politique de développement en Suisse et sur le plan international par des prises de position, une participation aux réseaux globaux, des pétitions ou des campagnes, mais aussi en tant que membre d’Alliance Sud, l’organisation de lobbying politique des grandes œuvres d’entraide suisses.

Les principaux domaines/secteurs d’intervention sont : Eau et infrastructures, Agriculture et marché, Environnement et climat, Formation, Démocratie et paix.

Au Burkina Faso, HELVETAS est le principal partenaire de l’UNPC B dans la mise en œuvre du programme de promotion du coton biologique au Burkina Faso.

Site internet : www.helvetas.ch

1. Projets / Programmes

Projet de renforcement des capacités de la filière cotonnière

A la suite de l’exécution des projets PA/OPA et PAP/OPC, l’Etat Burkinabè a signé avec ses partenaires, l’Agence Française de Développement et la Banque Mondiale, à  travers le Programme d’Appui aux Filières Agro-Sylvo-Pastorales. Une nouvelle convention de financement a été signée pour la mise en œuvre du Projet de Renforcement de la Filière Cotonnière du Burkina (PRFCB). D’une durée prévisionnelle de 5 ans (2007/2011), le PRFCB se propose : (i) d’élargir le spectre géographique d’intervention, pour prendre en compte davantage les récentes zones de production (Centre et Est), (ii) de consolider et d’étendre les réseaux de conseillers au bénéfice des producteurs et des organisations de producteurs et (iii) de poursuivre la structuration professionnelle et interprofessionnelle des acteurs de la filière, dans un contexte de libéralisation récente.

Les interventions suivantes ont été programmées.

Le renforcement du conseil de gestion financière aux organisations de producteurs de coton (OPC) : d’une importance capitale pour l’UNPCB, 63 Conseillers et Inspecteurs de gestion participent de façon significative à  la relance de la production cotonnière. Ils constituent également le socle des OPC pour le renforcement des capacités de leurs membres, en matière d’animation, de fonctionnement interne, de gestion des intrants et du crédit.

La diversification des services rendus par l’UNPCB aux OPC membres : l’UNPCB conduit une opération pilote de commercialisation des excédents de maà¯s de ses membres. Cette opération se mène à  la demande de la base.

L’amélioration de l’environnement économique : acquisition d’infrastructures et d’équipements qui permet à  l’UNPCB cofinance la construction d’infrastructures (magasins de stockage des intrants, sièges des OPC) pour accompagner les efforts de productivité des producteurs et de leurs organisations. Ces réalisations, tout en permettant aux membres des OPC de disposer d’un cadre adéquat pour les activités de bureau et pour la tenue des rencontres, contribuent à  l’amélioration des capacités et des conditions de stockage des intrants au niveau des GPC, des Unions et de l’UNPCB.

Le renforcement des capacités techniques de l’UNPCB à  travers trois composantes que sont la formation pour renforcer les compétences des membres de ses organes dirigeants dans l’exercice de leurs missions d’orientation et de prise de décisions pour la gestion de leurs démembrements et de la filière coton, le suivi-évaluation pour juger des effets directs des principales interventions et appuis de l’UNPCB à  ses membres (COGES, PAGEA, SCV, etc.) et l’amélioration de la gestion administrative, comptable et financière pour faciliter la coordination des activités sur le terrain.

Le développement des mutuelles de sante et de lutte contre le VIH €“ sida : l’UNPCB participe à  un projet dénommé création de mutuelles de santé dans les unions départementales qui se sont constituées en réseau afin de fédérer leurs forces. Des activités de sensibilisation contre le VIH/SIDA pour les producteurs de coton et leurs familles sont également menées par la fa&agraveîtière.

L’alphabétisation fonctionnelle des producteurs de coton car celle-ci constitue un élément important dans la mise en œuvre des activités de l’UNPCB. Elle permet d’augmenter la capacité de prise de décision des producteurs et les rend plus apte à  recevoir directement les formations et les informations qui leur sont destinées.

La conception et mise en place d’un dispositif de conseil a l’exploitation familiale (CEF) basé sur une approche économique du système d’exploitation et a pour objectif de permettre aux cotonculteurs d’optimiser leurs revenus et de rationaliser leurs décisions dans le cadre de l’élaboration des plans de campagne individuels. Sa mise en œuvre est assurée par un réseau de conseillers mis en place par les sociétés cotonnières.

L’amélioration de la fertilité des sols à  travers des activités pour la restauration/le maintien de la fertilité des sols qui sont des enjeux très importants pour la filière coton. L’Union forme ses membres à  la production de fumures organiques et à  la réalisation d’aménagements de restauration/conservation de la fertilité des sols. Ses agents appuient les producteurs dans la réalisation des infrastructures et des aménagements de restauration/conservation de la fertilité des sols.

Le semis sous couvert végétal mis en œuvre afin de conserver et de restaurer la fertilité des sols. L’UNPCB met en œuvre le SCV avec l’appui technique de SOCOMA.

Programme de Promotion du Coton Biologique

L’UNPC B pilote depuis 2004 le programme de promotion du Coton Biologique.
Par ce projet, la fa&agraveîtière participe à  la promotion de pratiques agricoles respectant les valeurs d’équités et de durabilité. Au-delà  de la promotion d’innovations techniques salvatrices pour l’agriculture, l’UNPC B vise, à  travers le programme, à  donner l’opportunité aux femmes, aux producteurs peu nantis de participer à  la culture du coton. Ce programme est exécuté dans cinq localités du Burkina : Po, Tiéfora, Dano, Fada, Tenkodogo.

Outre la production de coton bio-équitable, le programme soutien la production et la commercialisation d’autres produits agricoles à  certifier biologiques (sésame et amandes de karité biologiques).

Un renforcement des capacités des producteurs et des techniciens est continuellement mené à  travers l’initiation de séries de formations sur les itinéraires techniques de production en agriculture biologique et sur les standards du commerce équitable.

Partenaires du programme : Helvetas, DDC, Seco, ICCO, Hess Natur, INERA, Sopradex, les Sociétés cotonnières, Ecocert International, Fair-Trade Labelling Organization.
Télécharger notre plaquette sur le coton biologique.

Honoriscausa

Cela faisait presque 10 ans que la faculté universitaire de sciences agronomiques de Jean Blue n’avait décerné de diplà´me Honoriscausa. Aujourd’hui le conseil académique a rattrapé le temps perdu en élevant au grade de docteur Honoriscausa pas moins de quatre personnalités qui reflètent les valeurs défendues pas la faculté.

Continuer la lecture de « Honoriscausa »